Et si on ne prenait PAS de bonnes résolutions ?

Et voilà une année qui s’achève ! Mais 2018 nous ouvre déjà grand ses bras ! Alors pour ne pas partir dans la mauvaise direction nous sommes beaucoup à prendre de « bonnes » résolutions, à nous fixer des objectifs, mais qu’en est-il vraiment de ces résolutions? Peu d’entres-elles sont véritablement tenues au final. Et si cette année on ne prenait pas de résolutions ? Pour ma part c’est ce que je vais faire. Non pas par pessimisme au contraire, je pense que dès lors que l’on a vraiment envie de quelque chose on fait en sorte d’y arriver, mais lorsque les objectifs fixés ne le sont que pour avoir « bonne conscience » alors là effectivement c’est plus compliqué à réaliser…!

C’est pourquoi cette année je vous propose de ne rien planifier! Moi qui ai longtemps -et qui suis encore comme ça parfois – TOUT planifié dans ma vie, de l’heure de mon réveil à l’heure de mes repas ou du jour du ménage/sport, bref T.O.U.T ! Eh bien aujourd’hui je vous suggère de laisser libre cours à la spontanéité et de vous laisser vivre selon vos envies, vos besoins, votre ressentie, ect. Vous verrez que ça fait un bien fou! Parce-qu’après tout le but de nos bonnes résolutions c’est d’améliorer notre vie/quotidien, alors pourquoi se forcer à faire quelque chose si ce n’est pas ce que l’on souhaite?

La seule résolution qu’on devrait s’autoriser à prendre c’est celle ci-dessus « Take care of your body » !

Bah oui, « un esprit sain dans un corps sain » on connait tous cette citation, alors si pour une fois on l’appliquait vraiment! N’oubliez pas de prendre soin de vous avant toutes choses. Faites ce qu’il vous plait. Vous voulez manger ce gâteau au chocolat? Alors faites-le et n’écoutez pas cette petite voix dans votre tête qui vous l’interdit. Vous voulez faire la grasse matinée alors que vous aviez programmé votre journée? Faites-le, le programme peut attendre jusqu’à après-demain. L’un des nombreux inconvénients de l’anorexie -pour ma part en tout cas- est que l’on perd une partie de soi et cette partie est remplacée par la maladie, et elle envahit tout : le corps, l’esprit, la joie, le sourire, notre vie tout entière en résumé. Alors essayons de peu à peu récupéré cette partie de nous qui nous a été volée. C’est une épreuve difficile, car cela signifie lutter contre soi-même, lutter contre un démon qui nous a envahit, mais s’il vous plait, battez-vous contre lui, la bataille en vaut tellement la peine, rien ne devrait être plus important que de prendre soin de nous-même, rien du tout.

Alors pour débuter cette nouvelle année sur de bonnes bases, sans résolutions impossible à tenir, essayons tout simplement de prendre soin de nous, de se faire plaisir et de nous écouter véritablement, écouter ce « MOI » qui tente en vain de se faire entendre lorsque la maladie parle par dessus. Le combat n’est pas fini, et peut-être ne le sera-t-il jamais vraiment, mais si au moins on essayer, petit à petit, de récupéré une partie de nous qui nous à été volée et qu’on puisse à nouveau dire qu’on se sent entier/entière, ne serait-ce pas formidable?

Combattons ensemble. Et vainquons ensemble.

Laissons nous le droit d’être heureux. D’être libre. D’être NOUS.

Caroline Lesguillons

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s